En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.

Qu’est-ce qu’un chasseur de têtes et quel est son rôle ?


Posté le 26 novembre 2019

Il existe plusieurs façons de recruter un candidat à un poste. Il peut s’agir de publier une annonce sur un site internet d’entreprise, sur un réseau social professionnel à l’instar de LinkedIn, et de sélectionner les différentes candidatures reçues. Il peut aussi être question de dénicher des talents par le biais d’un chasseur de têtes. Qui est ce chasseur de têtes ? Quelle est sa mission principale et comment fait-il pour la remplir ? Toutes les réponses.

Chasseur de têtes : qui est-il ?

Le chasseur de têtes est mandaté par une entreprise ou une structure à la recherche de profils spécifiques – souvent de niveau cadre ou cadre supérieur. La mission principale d’un chasseur de têtes est donc de trouver cette perle rare pour l’entreprise de départ. Ce professionnel du recrutement n’est pas un recruteur comme les autres. Pour répondre à la demande précise du commanditaire, le chasseur de têtes n’hésite pas à débaucher un salarié déjà en poste, en lui proposant une opportunité professionnelle susceptible de l’intéresser. Il doit comprendre les besoins des entreprises qui l’emploient d’un côté, et savoir convaincre et négocier avec les futures recrues, de l’autre. À noter qu’un chasseur de têtes ne se cantonne pas forcément à un seul secteur d’activité et peut donc évoluer dans différents domaines.

> À lire aussi :Comment se faire repérer par les cabinets de recrutement ?

En quoi consistent les étapes d’un recrutement avec un chasseur de têtes ?

Pour mener à bien sa mission, le chasseur de têtes doit suivre quelques étapes essentielles.

Définir les besoins entreprise

Dans un premier temps, le chasseur de têtes définit avec précision le poste et le profil recherché, de concert avec l’entreprise qui le sollicite. Une définition fine du profil doit se faire selon différents critères : quel poste le candidat idéal occupe-t-il déjà ? À quel poste peut-il prétendre après expérience ? Quelles sont les aspirations d’évolution éventuelles du futur candidat ? Quels sont ses centres d’intérêt ? Quelles prétentions salariales peuvent l’attirer ? Ces quelques questions peuvent aider à définir le meilleur canal et la meilleure approche pour dénicher la perle rare.

Repérer des talents

Une fois le profil affiné, le chasseur de têtes peut passer à l’étape de « chasse » à proprement parler. Il établit une stratégie et met en place une veille active s’appuyant sur différentes ressources et divers supports. Il peut utiliser :
• Une base de données complète et mise à jour régulièrement
• Des annuaires d’anciens étudiants de grandes écoles
• Un réseau professionnel fourni : pour réussir dans sa tâche, le chasseur de têtes se doit d’avoir un carnet d’adresses de qualité et idéalement en lien avec le secteur où il évolue.
• Des réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn ou Viadeo : ces réseaux sont des moyens efficaces pour cibler les bons candidats selon leur lieu de travail par exemple et le poste qu’ils occupent déjà.

Contacter les éventuelles recrues

Après avoir identifié les profils les plus pertinents, il est temps de les approcher. Plusieurs moyens sont possibles. Le premier d’entre eux est le téléphone, bien qu’il puisse être difficile de trouver le numéro de téléphone de la personne ciblée. Autre moyen d’entrer en contact avec les futures recrues : les réseaux sociaux professionnels. Ce sont des canaux informels parfaits pour proposer de nouvelles opportunités d’emploi à des professionnels déjà en poste. Si le canal choisi peut être décisif, il en va de même de l’approche à proprement parler. Il faut que le chasseur de têtes soit capable de « vendre » le nouveau poste tout en prenant en compte le contexte professionnel de sa cible et en le valorisant.

Bon à savoir
À noter que certains profils sont particulièrement attractifs et donc sollicités. Il faut impérativement réfléchir à une approche spécifique. Le message devra être concis, clair et percutant.

Mettre en relation l’entreprise et le(s) candidat(s)

Grâce aux échanges téléphoniques ou via réseaux sociaux, le chasseur de têtes peut affiner sa liste de recrues potentielles. Lorsqu’il est sûr des compétences de ces cibles, le chasseur de têtes peut mettre en relation l’entreprise mandatrice et les candidats.

> À lire aussi : Jeunes diplômés : comment attirer l’attention des recruteurs ?


Les marques du Groupe Fed vous conseillent et vous accompagnent …
Fed Santé accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.


Les commentaires

No comment picto Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !


Poster votre commentaire

Vous devez être inscrit et connecté pour commenter les articles

M'inscrire Me connecter

Phone

Du lundi au jeudi de 8h à 20h et le vendredi de 9h à 19h

01 40 82 74 69