Fiche métier : ambulancier


Posté le 02 septembre 2022

L’ambulancier s’occupe principalement du transport sécurisé des patients. Il s’avérerait toutefois réducteur de le percevoir comme un simple chauffeur de personnes malades. En effet, l’ambulancier est le garant du confort et de la santé du patient durant toute la période de transfert. Voici une présentation détaillée du métier d’ambulancier, de ses missions à ses perspectives d’évolution.

Les missions de l’ambulancier

Un ambulancier est un transporteur spécialisé dans le transfert, sur rendez-vous ou en urgence, entre le domicile des patients et le centre de soins. Auxiliaire de santé, il se met au service du malade durant toute la durée du trajet. Il l’accompagne jusqu’au véhicule, l’aide à se déplacer ou le transporte sur un brancard.

De plus, l’ambulancier doit être capable de surveiller les constantes du patient — à travers l’utilisation des appareils d’assistance médicale — et de prodiguer les premiers soins. Une fois arrivé, il doit transmettre au personnel soignant toutes les informations nécessaires relatives à l’état du patient.

L’ambulancier tient également un journal de bord et effectue des tâches administratives, comme remplir les formulaires de remboursement de transport, par exemple. Enfin, l’ambulancier vérifie le bon état du véhicule et la stérilisation du matériel médical présent dans l’ambulance. Un ambulancier n’est jamais seul en intervention. Dans un véhicule, deux ambulanciers sont présents. L’un des deux doit obligatoirement détenir un diplôme d’état d’ambulancier (DEA).

Quelles sont les compétences requises ?

Bon conducteur, l’ambulancier doit se révéler aussi rapide que prudent. Il se caractérise également par sa grande disponibilité et son dévouement : il travaille parfois la nuit et les week-ends. L’ambulancier possède également une bonne condition physique, car il doit pouvoir aider les patients à se déplacer. Un certificat médical de non-contre-indication à la profession d’ambulancier doit le prouver. Enfin, certaines interventions sont plus longues et éprouvantes. L’ambulancier doit donc faire preuve d’une bonne résistance nerveuse. Parmi les autres qualités recherchées pour devenir ambulancier :

  • sang-froid ;
  • autonomie ;
  • réactivité ;
  • être à l’écoute ;
  • empathie.

Comment devenir ambulancier ?

L’obtention du Diplôme d’État d’ambulancier (DEA) est obligatoire pour exercer en tant qu’ambulancier. Aucun niveau d’étude préalable n’est requis pour passer le diplôme. Il faut simplement être titulaire du permis de conduire B depuis au moins trois ans.

Le DEA s’apparente à un diplôme de niveau V (BEP/CAP). Il s’obtient après validation de huit modules et de cinq stages en milieu hospitalier et en entreprise. La formation payante dure environ trois mois. Son accès est toutefois conditionné à la réussite à un concours d’entrée de niveau brevet. Pour se présenter aux épreuves d’admission, le candidat doit fournir une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance et un certificat médical de vaccination. Il peut bénéficier d’une aide financière pour régler partiellement ou intégralement la formation : aides régionales, compte personnel de formation (CPF), FONGECIF, etc.

Vous souhaitez postuler ? Envoyez-nous votre CV !

Quel salaire ?

En moyenne, un ambulancier gagne 1800 € brut par mois, soit environ 21 000 € par an. En début de carrière, l’ambulancier reçoit un salaire équivalent au SMIC. Avec l’expérience, il peut percevoir jusqu’à 2 400 € brut par mois. Par ailleurs, l’ambulancier peut suivre des formations pour prendre en charge des profils de patients spécifiques et ainsi mieux négocier sa rémunération. Certaines entreprises prévoient un 13e ou un 14e mois de salaire, selon le contrat de travail et la convention collective.

Quelles perspectives d’évolution pour les ambulanciers ?

Avec l’expérience, l’ambulancier peut évoluer en tant que régulateur. Celui-ci travaille dans une entreprise privée de transport sanitaire, coordonne les demandes de prise en charge et gère les plannings des équipes. L’ambulancier peut également travailler pour le SMUR (Service mobile d’urgence et de réanimation) en obtenant le F.A.E (Formation d’adaptation d’emploi). Enfin, il peut s’installer à son compte et créer son entreprise.

Fed Santé vous accompagne…

Fed Santé accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.

Phone

Contactez-nous pour en savoir plus au

01 40 82 77 77