En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.

6 métiers du secteur de la santé en pleine évolution


Posté le 24 avril 2017

Depuis quelques années et la modernisation progressive du système de santé, les métiers de la santé se réorganisent et les opportunités changent. Le secteur médical et paramédical est en pleine évolution et prend petit à petit ses marques. 


Secteur de la santé : le médical en décalage

Parmi les métiers de la santé en pleine évolution, le secteur médical connaît certaines disparités entre une pénurie de médecins et des pharmaciens toujours plus sollicités par les Français. 

Vers une pénurie des médecins 

Les médecins sont les seuls dans les professionnels de la santé à connaître une baisse de recrutement. À cause d’un numerus clausus restreint et d’un nombre de départs à la retraite important, la quantité de médecins en activité va continuer de baisser jusqu’en 2030 malgré des salaires attractifs selon les spécialités. À noter que la médecine générale attire de moins en moins de candidats. D’autre part, les médecins ont davantage tendance à se rassembler en hôpital plutôt que d’exercer en tant que libéral, creusant ainsi l’écart dans les déserts médicaux.

La pharmacie en pleine mutation 

Les futurs pharmaciens n’ont pas de souci à se faire pour trouver du travail à la fin de leurs études puisque la population moyenne des pharmaciens est vieillissante et devrait laisser la place aux nouveaux venus dans les années à venir. Les pharmaciens en hôpitaux augmentent chaque année de près de 4 % de manière stable. Avec un élargissement de leurs compétences, les pharmaciens sont également sollicités par l’industrie pharmaceutique, agroalimentaire et cosmétique. L’avenir s’annonce donc clément pour les étudiants en pharmacie.

L’avenir des sages-femmes

Dans le secteur de la santé, le métier de sage-femme est également en pleine évolution. Malgré un numerus clausus restreint, les besoins en matière de sage-femme ne décroissent pas, bien au contraire. Installées majoritairement en tant que libérales, les sages-femmes se réorganisent entre les pôles de santé pluriprofessionnels et les maisons de naissance, qui devraient se développer encore davantage, avec la nouvelle réforme de la santé et la généralisation progressive des soins ambulatoires.

À lire aussi : Communiqué de presse - "Fed Santé : un nouvel acteur du recrutement des professionnels de la santé"

Le paramédical recrute

Dans le secteur de la santé, le paramédical ne connaît pas la crise. Les possibilités d’emploi sont multiples et évoluent grandement selon les spécialités. Le corps infirmier, les orthoptistes et les kinésithérapeutes sont les principaux concernés par cette évolution du secteur.

Des infirmiers de plus en plus libéraux

Entre 2012 et 2022, ce sont 92 000 créations de postes attendues pour les infirmiers même si ces dernières années, les quotas en école d’infirmier ont été restreints. On note une évolution au niveau du statut des infirmiers : ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le libéral qui offre de meilleurs salaires. De plus, le soin et le maintien à domicile des personnes âgées ou en situation de handicap promettent des places supplémentaires pour les infirmiers non intéressés par les postes en hôpitaux.

Une spécialité ignorée : l’orthoptie

Encore méconnu, le métier d’orthoptiste a pourtant le vent en poupe et évolue rapidement. L’orthoptiste assure la rééducation de la vue sur ordonnance d’un ophtalmologiste. Si l’orthoptiste libéral semble être majoritaire, on en retrouve certains dans les cabinets des ophtalmologistes. Depuis décembre 2016, l’orthoptiste vient épauler l’ophtalmologiste et intervient en amont des rendez-vous avec le spécialiste. Il assure également le suivi des patients déjà diagnostiqués, désengorgeant ainsi les cabinets des ophtalmologistes. 

De l’importance des kinésithérapeutes 

La pénurie de kinésithérapeutes continue d’inquiéter les professionnels de la santé. Pourtant la spécialité ne manque pas de postes à pourvoir, d’autant que, comme les infirmiers, ils sont très demandés dans le secteur de la santé à domicile. Or, depuis 2016, les futurs kinésithérapeutes doivent valider une première année de médecine pour pouvoir apprendre le métier qu’ils voudront exercer. Cette difficulté supplémentaire risque donc limiter encore plus le nombre de nouveaux spécialistes en rééducation. 

À lire aussi : Paramédical : un secteur qui recrute

FED Santé vous accompagne dans votre recherche d’emploi dans le secteur du médical et vous propose une sélection d’offres d’emploi mises à jour quotidiennement.

Pour aller plus loin : 



Les commentaires

No comment picto Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !


Poster votre commentaire

Vous devez être inscrit et connecté pour commenter les articles

M'inscrire Me connecter

Phone

Du lundi au jeudi de 8h à 20h et le vendredi de 9h à 19h

01 40 82 74 69